Le search marketing, SEO et SEA référencement de sites Internet

marketing-moteur-recherche

Les premiers moteurs de recherche sont apparus au début des années 90. Jusqu’à l’apparition de Google en 1996, Yahoo était la référence. Les entreprises ont réalisé qu’on pouvait générer des ventes avec Internet mais que pour cela elles devaient attirer du trafic. La meilleure méthode pour attirer du trafic étant celui venant des moteurs de recherche. C’est alors que les propriétaires de sites Web ont commencé à réfléchir à la manière dont ils pourraient atteindre la première position. C’est comme cela que le référencement a vu le jour.

SEO et SEA = SEM

marketing-moteur-rechercheQuand on parle de référencement, on considère plutôt le SEO. Mais dans l’emarketing, on parle parfois aussi de référencement payant. Il s’agit alors du SEA qui est apparu plus tard. Voyons d’abord pourquoi le véritable référencement, c’est à dire le SEO est si important !

Le référencement ou SEO

Le référencement constitue toutes les actions qu’un webmaster peut mettre en place en vue d’améliorer la position de son site dans les pages de résultat des moteurs de recherche. Il est question des résultats dit naturels ou organiques.

Le référencement aide les moteurs de recherche à comprendre le contenu de chaque page et à déterminer si elle est pertinente pour les utilisateurs en fonction de la requête qu’ils ont introduite dans la barre de recherche.

Le référencement peut être divisé en deux groupes principaux :

referencement-seoOn site : Cet aspect concerne, les aspects techniques du site mais aussi les contenus. Dans le cadre du référencement sur site, nous incluons :

  • Le contenu du site web
  • Le maillage ou la structure interne
  • L’indexabilité
  • Les images
  • Le temps de chargement des pages
  • Etc.

Off site : Le référencement hors site est la partie du travail de référencement qui se concentre sur les facteurs externes au site web sur lequel nous travaillons. Les facteurs les plus importants du référencement hors site sont le nombre et la qualité des liens ou backlinks. Le netlinking, le ninja linking ou le linkbaiting sont des méthodes consistant à créer des liens hypertextes venant d’autres sites vers les pages du nôtre. Pendant de nombreuses années, ces liens ont été manipulés pour tromper Google mais, comme nous allons le voir ci-dessous, vous ne pouvez plus tromper le roi des moteurs de recherche aussi facilement.

D’autres signaux moindre mais néanmoins utiles tels que :

  • la présence sur les réseaux sociaux,
  • le offline comme les mentions dans les médias locaux,
  • le branding,
  • etc

font aussi partie du off-site.

Pourquoi le référencement est-il important ?

La raison la plus importante pour laquelle faire appel à un référenceur ou référencer vous-même votre site est nécessaire est qu’il permet de mieux classer votre site web dans les moteurs de recherche et donc d’obtenir plus de visites.

Pour attirer du trafic sur votre site, vous pouvez actionner différents autres leviers :

  • Publicité (Google Ads, Facebook Ads, Instagram, etc.).
  • Les réseaux sociaux.
  • Mise en réseau (articles invités, événements, etc.).

Mais ces leviers prennent beaucoup de temps ou nécessite des budgets publicitaires continus pour faire revenir des visiteurs. Avec le SEO, vous êtes assuré d’avoir un trafic régulier et aussi de meilleure qualité.

Qui doit référencer un site Internet ?

Vous avez lancé votre propre entreprise avec tout ce que cela implique : des heures de formation, un investissement financier et beaucoup d’illusion. Il est maintenant temps de faire connaître votre entreprise, de recevoir des visiteurs et de commencer à vendre vos produits ou services de manière continue.

Grâce au SEO, faites en sorte que votre entreprise apparaisse sur la première page de Google et

  • Devenez l’entreprise de référence de votre secteur sur internet, avec le positionnement web.
  • Recevez quotidiennement de nouveaux contacts de futurs clients qui laissent leurs coordonnées et souhaitent travailler avec vous.
  • Touchez beaucoup plus de personnes grâce à votre site web, au référencement et aux réseaux sociaux.
  • Présentez votre entreprise sur Internet d’une manière sûre, facile et efficace.

Comment fonctionne Google ?

1-. Le Crawl

Vous saisissez un mot clé dans le moteur de recherche, validez la recherche et Google vous affiche jusqu’à des millions résultats. Mais comment tout ce contenu arrive-t-il dans les bases de données de Google ? Ce processus est divisé en 2 phases :

  1. Le crawl, Google ou plus exactement ses robots (Google Bot) ou ses spiders parcourent le web.
  2. L’indexation.

Ce crawl de tous les contenus qui existent, Google la fait à travers le :

Robots ou robots d’exploration.
Les rampants.
Les araignées.

Ces mini-agents de Google entrent dans chaque page et en explorent le contenu. Ils les lisent, puis les archivent.

2-. L’indexation

L’indexation désigne le processus que suit Google pour intégrer un élément de contenu dans ses bases de données. C’est très important car si votre site Web a un problème d’indexation (généralement dû à un problème technique), Google ne sera pas en mesure d’atteindre ou de stocker toutes les pages de votre site Web, avec un résultat désastreux pour le positionnement.

En revanche, si un site web présente un bon facteur d’indexabilité et permet à Google de le parcourir rapidement, le moteur de recherche indexera dans sa base de données davantage de pages internes de cette page.

C’est pourquoi nous devons toujours faciliter la tâche aux robots.

3-. Comment Google classe les pages ?

Les spiders ont exploré et indexé un élément de contenu, il ne reste plus qu’à lui attribuer une position par rapport à un mot clé ou une expression de recherche. Google assure toujours le classement en tenant compte de la qualité du contenu mais aussi de beaucoup d’autres critères. Grâce à son algorithme détermine quelles pages sont de meilleure qualité ?

Google évaluait plus de 200 critères dans son algorithme mais ce chiffre est probablement bien plus grand aujourd’hui.

Voici quelques-uns des critères de classement qui ont pu être mis en évidence grâce à l’expérience des référenceurs :

  • Pertinence : le contenu que propose la page par rapport aux mots-clés que vous souhaitez positionner. Prenons un exemple bête pour que ce soit clair. Votre site Web ne serait pas pertinent si vous vouliez être classé pour des mots clés relatifs aux voitures, mais que tout votre contenu ne parlait que de motos. Il faudrait le voir, mais ce ne serait pas du tout pertinent.
  • Autorité : si vous deviez engager un professionnel pour vous rendre un service, qui vous inspirerait le plus confiance ? une référence dans le secteur ou quelqu’un qui vient de se lancer ? La première, logiquement, l’expérience est un diplôme. Google détermine avec différents critères l’autorité d’une page dans une thématique. Plus l’autorité est élevée, plus le classement est facile.
  • Vitesse de chargement : oui, Google prend également en compte de nombreux aspects techniques et c’est l’un d’entre eux (et il est très important). Votre page doit se charger rapidement si vous voulez gagner des points supplémentaires pour améliorer votre positionnement organique.
  • Navigation : très importante, tout comme l’architecture web. En plus d’aider le moteur de recherche à mieux comprendre « ce dont parle votre site web » (les mots clés que vous ciblez), il est essentiel que l’expérience de l’utilisateur soit bonne.
  • L’expérience utilisateur : elle est de plus en plus importante pour le moteur de recherche, car il comprend que plus l’expérience utilisateur (UX) est bonne, plus la qualité du contenu est bonne.

Ce n’est qu’un petit échantillon des plus de 200 critères utilisés par Google pour évaluer dans quelle position doit se trouver une page d’un site.

4-. Les sanctions de Google

Toute tentative de manipulation des SERP ou résultats de recherche risque une sanction de la part de Google. Il existe des sanctions algorithmiques et des pénalités manuelles. L’art du référencement consiste donc à indiquer à Google comment classer chaque page web, mais sans tomber dans le spam, ou les mauvaises pratiques pénalisées par Google.

Depuis 2011, Google a pris plus au sérieux le problème qu’il rencontrait avec le spam dans ses résultats de recherche, il a donc mis en place l’algorithme pour le combattre. Le succès de Google réside dans le fait d’offrir à ses utilisateurs des résultats de qualité, et qu’il doit donc s’occuper au maximum de cette question.

Parmi tous ces algorithmes destinés à améliorer les résultats de recherche et à tenter d’éliminer le spam, il y a les 2 plus célèbres :

  1. En 2011 algorithme Panda de Google : Panda vise à éliminer tout contenu de faible qualité des résultats affichés. Pour ce faire, Google commence à regarder la fréquence des mises à jour, si les contenus sont dupliqués (à la fois au sein du site Web lui-même, ou s’ils sont copiés à partir d’autres sites Web), la longueur des textes, etc. De cette façon, Panda a réussi à éliminer des résultats de recherche les sites web dont le contenu est de faible qualité et qui sont peu utiles à l’utilisateur.
  2. En 2012 Google Penguin (Penguin) : avant Penguin, il existait une technique utilisée par certains référenceurs à court terme (SEO Black Hat), qui consistait à lancer des milliers de liens vers les sites web de leurs clients. De cette façon, ils ont réussi à les positionner dans les premières positions avec certains mots clés en un temps très court (référencement rapide). Aujourd’hui, avec le « Pingouin », l’effet des liens abusifs vers les sites web a été limité.

Après Pingouin, tous les sites qui appliquaient ces techniques ont été pénalisés, et aujourd’hui, beaucoup d’entre eux n’ont toujours pas récupéré. C’est pourquoi toute cette série de « techniques » doit être tenue à l’écart de votre entreprise, car vous pourriez ruiner des années de travail en très peu de temps.

Panda et Penguin sont les mises à jour les plus connues, mais cela ne signifie pas qu’elles sont les seules. RankBrain (2016), Fred (2017)  ou BERT (2020) sont arrivés plus tard. N’oubliez pas que l’algorithme est constamment mis à jour et qu’il y a au minimum une mise à jour majeure par an.