Audit SEO : les 3 grandes étapes pour évaluer votre stratégie de référencement naturel

Ça fait quelques mois que vous avez mis en ligne votre site internet, mais vous n’avez toujours pas atteint la première page des résultats de recherche de Google. Bien que vous ayez investi beaucoup de temps et d’argent pour améliorer votre référencement naturel, vous êtes toujours bloqué à cette lamentable place de dernier. Il est peut-être tant que vous envisagiez de faire un audit SEO complet de votre stratégie afin de voir ce qui cloche. Voici les trois grandes étapes que vous devez suivre pour y arriver.

Première étape : l’audit SEO technique

Cette première étape de l’audit SEO vise à évaluer l’architecture de votre site internet. L’une des choses les plus importantes dont tiennent compte les moteurs de recherche lors du référencement naturel de vos pages, c’est bien sa structure. L’analyse on-site va doncSEO s’intéresser à un certain nombre d’éléments comme : le taux de crawl, l’indexation, le sitemap, et l’adaptabilité mobile.

Le taux de crawl

C’est l’une des premières choses qu’il faut évaluer lors de l’audit SEO. Le taux de crawl est défini par le nombre de pages de votre site lu par les robots Google sur le nombre de pages au total. Plus ce taux est élevé, mieux c’est.

Vous pouvez le mesurer vous-même grâce à certains outils comme Xenu (gratuit) ou Botify (payant). Vous pouvez également utiliser des outils comme Screaming Frog pour avoir des informations concrètes sur la manière dont votre site est crawlé par les moteurs de recherche.

L’indexation

Avant d’être référencé, il faut d’abord que vos pages soient accessibles à Google. Commencez donc par vérifier dans votre fichier robots.txt dans le menu « index » de Search Console si la ligne « Disallow » n’est pas configurée. Si elle l’était éventuellement, cela pourrait expliquer le fait que vous soyez invisible aux yeux de Google.

Le sitemap

Le sitemap est un plan de votre site qui aide Google à mieux indexer votre site. Il est généralement configuré automatiquement, mais il peut arriver qu’il ne le soit pas. Dans ce cas, vous devez l’ajouter.

Pour le faire, vous pouvez utiliser l’extension Yoast dans WordPress ou tout simplement XLM Sitemap. Une manière simple de vérifier s’il fonctionne bien, c’est de taper « site:votresiteweb.ca » dans votre barre de recherche et d’observer le résultat.

L’adaptabilité mobile et la vitesse de chargement

Il est important que votre site soit mobile friendly et ait une bonne vitesse chargement (moins de 3 secondes). En effet, Google favorise les sites ayant une bonne ergonomie mobile au détriment des autres. Le but de cette manœuvre est d’améliorer le plus possible l’expérience utilisateur des internautes. Vous pouvez utiliser des outils comme GTMetrix pour faire cette évaluation.Audit seo

Il est souvent recommandé de demander l’aide d’un consultant ou d’un expert en référencement pour cette étape un peu technique de l’audit SEO.

Deuxième étape : l’audit SEO on-page ou analyse du contenu

Cette étape de l’analyse SEO est sans doute l’une des plus importantes. Elle vise à évaluer la qualité de votre site en termes de contenu. À cet effet, vous devez vérifier les éléments suivants :

  • la balise title doit contenir le mot-clé majeur et ne doit pas dépasser 70 caractères ;
  • la balise méta description ne doit pas dépasser 150 caractères ;
  • les sous-titres doivent être cohérents et concis ;
  • les textes doivent être rédigés selon un cocon sémantique et sans contenu dupliqué ;
  • les images doivent être de bonne qualité et contenir les balises « Alt » ;
  • et les ancres des liens internes doivent être bien choisies.

Il est important que vous veilliez à respecter chacune de ces règles, car la qualité de votre contenu joue un rôle important dans la manière dont les robots Google indexent vos pages.

Troisième étape : l’analyse off-page

À cette étape de l’audit référencement, vous devez évaluer votre stratégie de netlinking. Certaines techniques dites Black Hat SEO peuvent impacter négativement votre référencement. Vous devez donc les éviter au maximum. Il s’agit par exemple de : la suroptimisation des ancres, l’utilisation de liens sans cohérence, la création de pages satellites, etc. L’audit SEO doit donc vous permettre d’identifier toutes ces petites coquilles afin de les corriger.

Conclusion

En somme, l’audit SEO vous permet de faire un état des lieux de votre stratégie SEO et de pouvoir l’améliorer pour augmenter votre référencement naturel.